Search
Back 

Pour les entrepreneurs

Cette page est destinée à l’homme ou femme d’affaire qui considèrerait l’expatriation.

Les Etats-Unis ont une procédure d’immigration rapide et facile pour tout investisseur d’affaire européen. Vous pourrez lire ci-dessous l’histoire de Pierre et obtenir des informations sur les économies d’impôts aux Etats-Unis.

Dans notre exemple, nous parlerons de Pierre. Pierre est un entrepreneur. Sa compagnie XYZ commence à produire des produits en plastique en 1999. En 2012, son entreprise réalise des bénéfices importants et il pense pouvoir les surpasser en 2013. Mais il y a un problème. La compagnie doit maintenant acquérir plus de matières premières et de nouveaux équipements pour satisfaire la demande de sa clientèle car ses machines sont usagées.

Après le paiement de l’impôt sur le revenu, l’impôt solidarité et la sécurité sociale, l’entreprise n’a pas suffisamment de capitaux pour son développement. Il faudra donc avoir recours à un prêt bancaire. La banque aura besoin d’une garantie et ne voudra pas payer le coût de la TVA. Pierre doit donc investir 50% du coût total en plus de la TVA.

Ne sachant que faire, Pierre appelle son ami Jean, aussi entrepreneur. Lors de leur entretien, ils se rendent compte du problème. Pierre n’avait pas compris à quel point les impôts affectaient la croissance de son entreprise. Il pourrait déménager en Belgique mais l’impôt de 50% (sur les revenus de plus de $40.000) et la TVA de 20% représentent un taux d’impôt beaucoup trop élevé.

Jean pense alors au nouveau visa pour entrepreneurs aux Etats-Unis. Un investissement de $200.000 dans une succursale de sa compagnie serait suffisant pour obtenir un visa. L’entreprise XYZ ne paierait des impôts que sur le revenu gagné aux Etats-Unis. La compagnie pourrait réinvestir les $200.000 en achetant de nouvelles machines et des matières premières sans avoir à payer de TVA.

Pierre serait aussi libéré des restrictions syndicales imposées par les lois françaises et pourrait adopter les lois américaines beaucoup plus libérales pour les patrons (les lois américaines autorisent les patrons à licencier leurs employés « at will » c'est-à-dire pour n’importe quelle raison).  

 

FIRST CHAPTERS FREE!

Entrepreneurs, you could be saving money

Click the button, change the way you look at taxation.